Réduisez votre impôt sur le revenu en investissant dans l’immobilier locatif neuf pendant la durée de votre choix, sachant que la période minimale est de 6 ans et la durée maximale de 12 ans. Pour cela, vous choisirez le dispositif Pinel : celui-ci est en vigueur jusqu’au 31 décembre 2021. Comment bénéficier de la loi Pinel et quelles sont les conditions pour obtenir la réduction fiscale ?

Utilisez un simulateur pour vérifier l’éligibilité au dispositif

Dans un premier temps, assurez-vous que vous êtes bien éligible à ce dispositif. Pour cela, vous pouvez vous servir d’un outil de simulation. Les opérations qu’il effectue sont multiples. Non seulement l’éligibilité par rapport à la commune où le bien que vous choisirez sera implanté, mais aussi le plafond de loyer et le plafond maximal de revenus de votre locataire.

Vous introduirez ensuite la durée de la période d’investissement que vous avez choisie. Si vous optez pour 6 ans, votre réduction d’impôt se calculera sur le taux de 12% de votre investissement. Pour une période de 9 ans ou de 12 ans, ce taux de défiscalisation sera de 18% ou de 21%. Vous renseignerez également la date à laquelle vous avez acquis le logement, la surface habitable exprimée en mètre carré, le montant de l’acquisition.

Le simulateur calcule le montant de la carotte fiscale dont vous pourrez jouir à partir de l’ensemble de ces éléments. C’est en fonction des résultats obtenus que vous pourrez ajuster les paramètres se rapportant à votre futur investissement : la meilleure ville pour investir compte tenu des plafonds susmentionnés, le montant du fonds à investir, la durée de l’engagement, etc.

Faites appel à un conseiller en gestion de patrimoine pour sécuriser votre mise

La meilleure précaution à prendre est de toujours demander l’avis de votre conseiller en gestion de patrimoine, bien que l’outil de simulation fournisse des résultats précis. Investir sous la loi Pinel nécessite certes de se référer à une certaine analyse concernant les spécificités de la région où vous avez l’intention d’acheter le bien. Le niveau de vie par rapport au pouvoir d’achat, le type de population (jeune, senior, etc.).

C’est en fonction de ces spécificités que le CGP vous orientera sur le choix du type de bien le plus rentable. Selon les dernières tendances, ce sont les grandes villes à fort taux de population étudiante qui proposent les meilleurs rendements en investissement Pinel. Si vous avez des enfants qui souhaitent par exemple poursuivre leurs études dans des villes éligibles et recommandées, vous avez de fortes chances de réussir votre placement sous Pinel. Ceci, puisque vous êtes autorisé à leur faire louer le bien en les excluant toutefois de votre foyer fiscal.

Comment réaliser le montage de votre dossier Pinel ?

Dans un premier temps, vous vous focaliserez sur le financement de votre acquisition. La plupart des investisseurs font appel à un établissement de financement à crédit sauf s’ils disposent de fonds propres assez conséquents.

Le but est d’obtenir un prêt auprès de l’organisme qui proposera le meilleur taux. En effet, plus le taux de l’emprunt sera bas, plus vous avez de chance d’investir sous Pinel sans apport personnel. Explications : le taux de la réduction d’impôt est de 6%, 18% ou 21%, tandis que le taux de l’intérêt que vous aurez à rembourser sera en moyenne de 2% à 2,5%. De plus, les loyers locatifs mensuels pourront être immédiatement injectés dans le remboursement du prêt.

Une fois le dossier de demande de financement validé, vous obtiendrez l’acte authentique que vous présenterez auprès d’un notaire. L’acte de vente en bonne et due forme est alors signé. Le déblocage du prêt se déclenche, vous permettant de procéder à l’achat du bien proprement dit.

Envie d’un accompagnement sur mesure par les experts en loi Pinel et en défiscalisation immobilière ? Rendez-vous sur defiscalisezmoi.com.